Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 16:17

Si, dans votre bibliothèque, vous ne devez avoir qu'un seul livre sur Harley-Davidson, c'est celui-ci qu'il vous faut ! Au contraire de tous ceux qui existent déjà (et ceux que vous allez trouver à l'approche de Noël), c'est un ouvrage réalisé avec respect pour les personnes qui ont été photographiées, respect pour leur machines et respect pour... le lecteur. Au lieu de vous "fourguer" des photos de qualité plus ou moins bonne, d'un intérêt plus que douteux car déjà vues ailleurs, photos enrobées d'un texte "vite-fait-bien-fait-sur-un-coin-de-gaz" écrit avec les pieds, les quatre auteurs de ce "Harlistas Cubanos" ont signé là un travail exemplaire.

harlistas couverture BON072À Cuba, le temps "mécanique" s'est arrêté en 1959 avec le triomphe de la révolution castriste qui a chassé le dictateur Batista, marionnette des États-Unis et de la mafia. D'un coup les liens de l'île avec le monde extérieur se sont brisés. Suite à une nationalisation de sociétés américaines, les États-Unis ont décrété un embargo commercial et économique exceptant parfois les produits alimentaires et les médicaments, embargo toujours en vigueur depuis 1962. De ce fait, les importations de tout matériel industriel ont cessé, incluant voitures et motos. Ces dernières, principalement d'origine nord-américaine, étaient des Harley-Davidson dont on estime le nombre à environ 2000 au moment de la fuite de Batista. Elles étaient alors utilisées par la police et d'autres services officiels qui roulent aujourd'hui en Guzzi. Les Harley sont maintenant dix fois moins nombreuses mais préservées comme des reliques malgré le manque de pièces détachées. Un tour de force pour des machines qui ont un demi-siècle dans les bielles et parfois bien plus.

Tout est dit dans le titre de ce livre : ils sont Cubains, ils roulent en Harley. Mais pas de la même façon que ceux que nous connaissons, casqués, bottés, gantés, tatoués et souvent avec un air de prendre la pose. Les Harlistas et leurs machines de tous les âges sont le sujet de ce livre. Leurs photos sont ici naturelles, sans grande préparation autre que celle nécessitée par les contraintes que connaît tout utilisateur d'un kodak (éclairage, recul, espace restreint, contre-jour, etc). Elles décrivent aussi un Cuba intime qui échappe aux clichés proposés par les "tour-operators". Un Cuba qui incite au voyage, pas seulement pour ces motos d'un temps que les moins de 20 ans.... 

HD et bébé intérieur cubanosEn 1992, José Angel Pérez Moreno a quitté Cuba sur une barque pour rejoindre la Floride où vivent un million et demi d'exilés cubains. Mais le mal du pays l'a pris en 2004. Il est revenu à Cuba et s'est lancé dans la restauration de Harleys.

HD bleue cubanosRicardo a reçu cette latérales de 1947 des mains de son père qui l'avait lui-même achetée au concessionnaire H-D de Cuba. Elle a toujours son moteur d'origine. 

HD rouge dans la rue cubanosLa moindre pièce neuve est introuvable sur l'île mais le troc entre Harlistas fonctionne à plein. Une autre façon de faire est de contourner l'embargo par le Canada. Un ami y commande une pièce chez un concessionnaire Harley puis l'envoie à Cuba car seul est interdit le commerce partant des États-Unis en direction de Cuba.  

harlistas-page-atelier073.jpgTout Harlista qui veut maintenir sa machine en état doit avoir un minimum de connaissances mécaniques même si son outillage de base n'est pas tout neuf... Il doit savoir adapter l'inadaptable, par exemple une pièce de voiture, de tondeuse à gazon voire d'un véhicule militaire d'origine russe. Et n'importe quoi provenant d'une Ural car du fait d'accords conclus avec l'URSS, les amateurs cubains ont pu rouler sur le fameux flat-twin ou sur les Jawa et MZ de "pays frères". Compatible - à peu près - avec un moteur Harley, un alternateur d'Ural coûte 15 dollars contre 400 à celui d'origine !

Capture-d-ecran-2013-09-24-a-19.09.31.jpgSur le ouèbe on trouve une petite video sympathique sur le travail de Tony Gaye, l'un des photographes qui ont signé ce livre (Tony Gaye, ici à gauche, est décédé avant la parution de l'ouvrage) http://vimeo.com/54633124

HD laté rouge cubanosLorsqu'il s'est marié, il y a 17 ans, Mario Angel a trouvé cette latérales de 1937 dans la corbeille des mariés : cadeau de ses beaux-parents ! Elle avait appartenu au grand père de sa promise.

"Harlistas Cubanos" est un livre relié de 136 pages (24 cm de haut x 32 de large). Tout en couleur avec quelques photos d'époque en sépia. textes et légendes sont en anglais, en espagnol et en allemand. Réalisation, impression et édition sont exécutés par une entreprise allemande mais, curieusement, il faut passer par le ouèbe (taper "Harlistas Cubanos Book") et les États-Unis pour l'acheter. Ce qui fait que son prix de 59 dollars est scandaleusement augmenté par les frais de transport d'environ 45 dollars. Il semble qu'en France un libraire-ami pourrait en obtenir des exemplaires à un tarif plus raisonnable. Les négociations sont en cours, on vous tiendra au courant !

   

En inscrivant votre e-mail dans la case "newsletter" en bas de colonne à droite de cette page vous serez prévenu par e-mail dès qu'un nouvel article sera mis en ligne : c'est entièrement GRATUIT !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by zhumoriste
commenter cet article

commentaires

Rocky 26/09/2013 21:42

Il y a ça aussi :
Communism and the Art of Motorcycle Maintenance de Phillippe Diederich.
Mais ça n'a l'air de n'être disponible que sur support numérique, Kindle ou quelque chose comme ça.

http://www.phildiederich.com/

http://harlistas.wordpress.com/

zhumoriste 10/10/2013 18:16



On ne peut lire en clair que la préface (Kindle), dommage car rien que ça c'est déjà intéressant. Un "pirate" pourrait le passer en "clair" ?



Rocky 26/09/2013 20:30

Super !
Ca nous change des sempiternels bouquins plein de vide et de belles photos sur -sic-
"Le mythe Harley"

zhumoriste 01/10/2013 16:23



Allons, allons, pas d'antiaméricanisme primaire !



Présentation

  • : Z'humeurs & Rumeurs
  •      Z'humeurs & Rumeurs
  • : La moto et ses (larges) à-côtés
  • Contact

N'oubliez pas que...

... en inscrivant votre e-mail dans la case ci-dessous, vous serez prévenu instantanément par un message dans votre boîte de la parution d'un nouvel article. 

Recherche

Archives

Pages

Liens