Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 10:26

Nougier-et-sa-1954---500.jpgExtraite de la boîte aux souvenirs, une diapo réalisée lors d'une réunion du Motocyclettiste (la première ?). C'est l'une des dernières fois où les amateurs ont entendu craquer  la 500 Nougier 4 cylindres. Jean Nougier lui-même est aux commandes, aidé par le fidèle Claude Scalet (casquette blanche) et un ami non identifié.

Nougier-4-cyl-et-Andre-Nougier.jpgIci en compagnie de F.- M. Dumas (à gauche), c'est André Nougier qui a apporté la 4 cylindres sur le stand de la F.F.V.E. au Salon où elle a tenu la place d'honneur accompagnée par une autre Nougier 250 mono 2 ACT. Cette présence était justifiée par la sortie du livre définitif "Motos Nougier" retraçant l'œuvre de celui qui a assuré sur les circuits, pendant de nombreuses décennies et presque à lui seul, la réplique aux usines étrangères.  

Nougier-Andre-FFVE-Moto.jpgLe livre en question, signé par F.-M. Dumas, a été livré au Salon le matin même de l'ouverture et André Nougier l'a découvert lui aussi comme des dizaines d'acheteurs, un succès qui prouve que l'ouvrage était attendu. Tiré à relativement peu d'exemplaires, il a été ensuite présenté, toujours avec succès, à Lyon (Époqu'Auto). Il le sera bientôt, à nouveau à Paris, sur le stand de la F.F.V.E. au Salon de la Moto où vous pourrez le faire signer par l'auteur. Il est disponible par correspondance chez l'auteur F.-M. Dumas, 5 Villa Yvonne, 92 240 Malakoff (45 € + 8 € de port France ou Belgique) ou sur le ouèbe info@moto-collection.org  

Nougier-montage-Boeuf.jpgUn honteux photomontage (pré-Photoshop !) que j'ai commis avec deux photos prises lors d'une "démonstration" organisée en 1977 par le Club du Motocyclettiste et réservée aux motos anciennes sport et course, sur le circuit de Dijon. Jean Nougier est à gauche en compagnie de son ami de toujours Jacky Bœuf, la mémoire du motocyclisme avignonnais (et environs !). Ce jour-là, Jacky pilotait la 250 qui a été présentée à Vincennes avec la 4 cylindres. 

Peugeot-mono-Bonhams.jpgC'est à la Grande-Bretagne que l'on doit la présence à ce Salon de l'une des deux plus vieilles machines françaises, une Peugeot à soupape automatique de 1904/05. Elle sera proposée à la prochaine vente aux enchères de Bonhams organisée à Paris en 2014. Un autre ancêtre appartenant à Jean-Claude Conchard, une Magnat-Debon à culbuteurs et fourche télescopique de 1913 - pas à vendre celle-ci ! - figurait en vedette sur le stand de la F.F.M.

Geco-Herstal-logo.jpgÉlégante décalcomanie pour cette marque franco-belge qui permit d'abord à l'usine herstalienne de vendre en France ses produits en échappant à des taxes douanières prohibitives. Par la suite, les motos Géco-Herstal devinrent des produits entièrement français... 

Geco-herstal-profil.jpg... comme ce modèle à moteur culbuté Zürcher accouplé à une boîte à 3 vitesses Staub. Geco-Herstal-moteur-Zurcher.jpgLe volant-moteur extérieur est caractéristique de ce motoriste. Les Géco-Herstal étaient disponibles en 175, 250 et 350 toutes équipées d'un Zürcher à culbuteurs.

Styl-son.jpgAvec un nom pareil, Styl'son ne pouvait monter qu'un moteur d'origine britannique, donc un Blackburne. "Comme celles du taureau", ai-je entendu autour de ce modèle très bien restauré et qui n'était pas à vendre. 

Denis-Sire-signe.jpgTrès studieux, Denis Sire s'applique à signer son dernier livre paru "Baron d'Holbach" (octobre 2013) qui fait suite au "Baron d'Holbach" (novembre 2012). Les deux sont publiés par les Éditions Zampano et vendus dans toutes les bonnes librairies (comme on dit, mais en existe-t-il de mauvaises ?).  

Chimay CampionFidèle du Salon Moto légende, Yves Campion est en train de démontrer "qu'on peut rester actif après une bonne bière", surtout lorsqu'elle a l'aspect de celle-ci ! Renseignement pris, il n'est même pas subventionné par les Trappistes de Chimay pour cette publicité bénévole. Yves Campion est l'auteur du livre encyclopédique sur les motos belges Gillet (d'Herstal) dont il assure lui-même la distribution. Allez voir ça sur : ycampion.gillet@skynet.be

MGC-Bonhams.jpgAutre moto française qui va passer sous le marteau (wouafff !) des enchères Bonhams l'an prochain, cette 350 M.G.C. première version de 1929, une N3, dite "l'Écrémeuse" à cause de la forme de son réservoir. Elle est bien complète, sauf de quelques accessoires. En effet, son futur - et heureux - acquéreur devra retrouver les éléments qui ont disparu de son tableau de bord : compteur de vitesse, ampéremètre, montre, commutateur d'éclairage, etc. Machine exceptionnelle dans la construction française, l'année de son apparition en 1929, la M.G.C. valait 7 350 F en 350 cm3 et 7 950 F en 500 cm3, toutes deux avec un JAP culbuté. À ces sommes, il fallait ajouter 1 000 F pour avoir l'équipement électrique ou 1 400 F pour un "Équipement Luxe". Une M.G.C. 350 valait donc plus cher que toutes les autres 350 françaises et aussi que plusieurs 500. Par exemple, la 500 Koehler-Escoffier à arbre en cames en tête était à 7 900 F... 

Nibart mannequinAlain Nibart nous a habitués par le passé à un stand Aermacchi agrémenté de charmantes soubrettes en tenue légère, mais la crise est passée par là ! Cette année, il présentait une Chimera et un "motocarro" Aermacchi, engin utilitaire tout autant que sa nouvelle "animatrice" qui a beaucoup moins attiré le Kodak des visiteurs que les années précédentes. Cependant, celle-ci permet des familiarités impensables auparavant... 

Derny-Taon-rouge.jpgLa cote des Derny Taon ne faiblit guère, ce qui explique les soins attentifs dont ils sont désormais l'objet... et que, par ailleurs, ils méritent largement.

Motobecane-trial-Magazine.jpgOn dirait que les Motobécane de trial attaquent fort la catégorie quatre-temps où trônaient jusqu'ici les Triumph Cub.

DKW-Borie-1000.jpgTelle la mythique "Nessie" du Loch Ness, la Spéciale Michel Borie de 1968 a refait surface, toujours aussi imposante, bien que d'un poids plutôt raisonnable : 197 kilos. Son moteur est un 1000 deux-temps d'origine DKW et refroidi par eau. Il était monté sur les voitures "3-6" de la marque allemande avec le slogan : "3 cylindres 2 temps = 6 cylindres 4 temps", équivalence supposée valable pour le couple et la puissance (55 chevaux à 7 500 t/m).

DKW Borie moteurInstallé à plat, le 3 cylindres monocarburateur (Solex) est rattaché au niveau de la colonne de direction par deux tirants vissés sur la culasse. La boîte est une BSA montée en semi-bloc qui reçoit la fixation arrière au cadre constitué par un gros tube incliné comme sur les Aermacchi. La fourche est une Ceriani équipée d'un double-came Oldani. Selon Moto Revue (n° 1892) qui décrivit cette machine, son graissage s'effectuait par une pompe à huile. Gros progrès par rapport au mécanisme d'origine (sur la voiture) tout simple : il suffisait de verser un bidon d'huile 2 temps dans le réservoir puis de faire le plein d'essence, une espèce d'hélice tourbillonnante dans le goulot du réservoir opérant alors le mélange. Si on était trop rapide ou pressé dans cette manœuvre, chaussures et bas de pantalon étaient humides et  parfumés pour un moment (expérience personnelle vécue à maintes reprises !).

DKW-3-cyl-auto-Matchless126.jpgLe DKW 1000 a empêché de dormir bien d'autres amateurs que même les grosses cylindrées anglaises ne satisfaisaient pas. Vincent n'était plus sur le marché et l'alternative Münch coûtait une valise de deutschmarks. Il y a quelques années, à ce même Salon Moto légende (en 2002 ?), on a pu voir cette autre réalisation, ci-dessus, avec cette fois le moteur 1000 D.K.W. en position verticale. On est resté sans nouvelles depuis cette époque...

Triplette-AMC-350.jpgLes célèbres Triplettes de Bonneville n'ont peur de rien, comme de s'attaquer à des records sur le Lac Salé avec un 250 A.M.C. Mission accomplie à plus de 148 km/h au prix de nombreuses heures de travail, comme on s'en doute. Insatiables, ces écoliers (de l'École de la Performance à Nogaro) en veulent encore. Vous savez comme ils sont, vous leur donnez ça et ils veulent le reste. Avec un autre A.M.C. de 350 cm3 (!) ils ont atteint 171,586 km/h en 2013... M'est avis que si le Conseil régional d'Auvergne avait un peu le sens de la "communication" - en français, la publicité - il devrait donner un p'tit sou à cette équipe qui a porté jusqu'en Utah le renom d'un produit motorisé local. 

Deleuze---moteurs.jpgAutre fleuron du patrimoine national, les Motobécane de Bernard Deleuze qui prépare inlassablement de nouveaux moteurs pour ses twins 125. Travail bien avancé puisqu'on voyait sur son stand les carters-moteur ainsi que des embiellages et des culasses (hors champ) prêts à l'emploi.

Deleuze-moteur-Motobecane.jpgDans ses prochaines transformations, Bernard Deleuze prévoit un montage des carburateurs plus inclinés afin d'avoir un flux gazeux rectiligne, sans "cassure".

BPS-125-Super-Elan.jpgBoudet-Portal-Seurat, trois noms qui ont donné trois initiales d'une marque française (en fait le "P" cache deux Portal, Gilles et Denis) qui a brillé dans l'enduro des années 70/80. Et aussi en vitesse dans le Criterium 125. Bientôt le retour de cette marque... au prochain Salon de la Moto, début décembre à la Porte de Versailles ? Annoncé du côté de Villefranche-de-Rouergue (berceau de B.P.S.), ce retour - sous forme d'exposition - ne figure pas encore dans les infos officielles sur le site du Salon...

De Thomasson MichelSurpris avec un pot-de-vin (*) en main, offert par l'Amical BMW R12, cet éminent membre de la F.F.V.E. a prétendu que sa fonction était de visiter tous les stands du Salon afin de décerner un Prix à celui qui était le mieux présenté. Sans vouloir interférer, j'aurais volontiers soutenu le club R12 pour sa... fricassée de cèpes cuisinés sur place (dans le camion sur le parking !), et un morceau de Comté sublime apporté par un membre du club. Mais il paraît que les critères de ce  jugement des stands ne prenaient pas en compte la nourriture qu'on y servait (ni les boissons...). Les R12 n'ont pas eu de Prix.                                                                                                                                                       (*) En réalité, des pruneaux au Pineau des Charentes. Contrepèterie impossible ?

(À SUIVRE)

En inscrivant votre e-mail dans la case "newsletter" en bas de colonne à droite de cette page vous serez prévenu par e-mail dès qu'un nouvel article sera mis en ligne : c'est entièrement GRATUIT et ça encourage l'artiste ! 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by zhumoriste
commenter cet article

commentaires

scalet 15/11/2013 09:46

Re-nostalgie: le photomontage montre Jean Nougier sur la 175 de 1957, machine qui évoluera en 250, tandis que mon ami Jacky Boeuf est au guidon de la 250 dite "Petite Manx, que pour ma part je
nomme OSSD-CP car il s'agit de la seule moto commandée et payée par Terrot. Réalisée en 7 mois et treize jours elle gagne à sa première sortie à Bourg en Bresse avec Jacky Onda. Pour ceux que ça
intéresse, le livre de FMD vous attend.
Allez Jean, ton blog c'est du petit lait!
Claude Scalet

zhumoriste 18/11/2013 16:14



Le rouge me monte au front tandis que mes chevilles enflent ! 



scalet 15/11/2013 09:31

Nostalgie, nostalgie... c'était la dernière mise en route de la 4 cylindres Nougier. Elle vibrait, le vilebrequin assemblé commençait à se décentrer: elle ne tournera plus. Mais la deuxième, jamais
terminée à l'époque, est en cours de remontage. Celui qui m'aide à pousser la bête est M. Pitot, ami de Jean et comme lui, grand Amilcariste.
Claude Scalet.

Carlos 14/11/2013 20:43

Et bien sûr je suis reparti avec mon beau livre sur Nougier dédicacé par FMD !

zhumoriste 18/11/2013 16:15



Et un heureux de plus, un !



Carlos 14/11/2013 20:40

J'ai moi aussi trouvé la Styl'son superbe. Mais elle n'était vraiment présentée comme elle le méritait, contre un mur, mal éclairée et derrière d'autres engins bien moins intéressants ... Les
Dollar, Gnome-Rhone et MGC étaient du même niveau, un régal !

Amicales salutations d'un fan rencontré au salon en compagnie de Philippe B. de LVM.

zhumoriste 18/11/2013 16:27



Cher C, je me souviens très bien de notre entretien avec P. B. de LVM. Il est vrai que cette S méritait mieux. Peut-être à un prochain S de la M ancienne à V ?



Présentation

  • : Z'humeurs & Rumeurs
  •      Z'humeurs & Rumeurs
  • : La moto et ses (larges) à-côtés
  • Contact

N'oubliez pas que...

... en inscrivant votre e-mail dans la case ci-dessous, vous serez prévenu instantanément par un message dans votre boîte de la parution d'un nouvel article. 

Recherche

Archives

Pages

Liens