Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 17:09

Paulette Serge Lido534La grande actrice Paulette Dubost qui vient de mourir à 101 ans doit avoir une place dans nos mémoires, non seulement pour ses films mais aussi pour le coup de pouce qu'elle a donné à un véhicule qui fait partie de l'histoire motocycliste malgré ses 4 roues et sa carrosserie. Ce microcar est l'œuvre de M. Robert Hannoyer qui l'a baptisée Reyonnah (son propre nom écrit à l'envers) en 1950 où elle fit son petit effet au Salon de Paris. L'idée de son concepteur était de produire un véhicule facile à garer non seulement dans la rue (la circulation n'y était pas si dense), mais aussi chez soi. La crise du logement qui sévissait en France au lendemain de la guerre entraînait aussi un déficit de places de garages dans les villes.  Robert Hannoyer créa donc une voiturette que l'on pouvait garer dans sa salle à manger, au pire dans un couloir. Par un système mécanique de parallélogrammes, les roues avant se repliaient sous le nez de la Paulette Foto Reyonnah537Reyonnah. Les deux roues arrières étant très serrées, l'encombrement hors-tout était celui de la carrosserie qui pouvait accueillir deux personnes, mais l'une derrière l'autre. Réduite de moitié, laPaulette Reyonnah536 largeur passait de 1,45 mètres à 0,75 soit la dimension de la porte d'entrée du jardin d'un pavillon de banlieue, où celle du pavillon lui-même ! Le problème était que si l'accès à cette porte était commandé par une volée de marches, il fallait s'accommoder des 200 kg de la machine... Ce poids imposait aussi un gros effort aux 8 chevaux du bloc-moteur 175 cm3 A.M.C. à soupapes en tête. Mais Robert Hannoyer ne recherchait pas la performance, avançant un 70 km/h peut-être optimiste. Jusqu'en 1954, une douzaine de Reyonnah furent produites, reyonnah microcrarmuseumn'ayant subi que des changements esthétiques (dessin des roues de 4'' x 15, capote de toit). Outre un prix coquet demeurait son principal handicap, c'est à dire l'absence de portières, obligeant le conducteur à une gymnastique aidée par deux marche-pieds fixés sur le flanc droit de la carrosserie. Un spectacle qui devait rassembler une petite foule d'amateurs au cas où une dame en jupe accédait à la place arrière...   

Photos - En haut : Paulette et sa fille au Concours d'élégance du Bois de Boulogne puis, en-dessous, dans le cadre du casino d'Enghien. La photo du moteur est extraite du site internet Microcarmuseum.com                                        

Partager cet article

Repost 0
Published by zhumoriste
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Z'humeurs & Rumeurs
  •      Z'humeurs & Rumeurs
  • : La moto et ses (larges) à-côtés
  • Contact

N'oubliez pas que...

... en inscrivant votre e-mail dans la case ci-dessous, vous serez prévenu instantanément par un message dans votre boîte de la parution d'un nouvel article. 

Recherche

Archives

Pages

Liens