Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 17:13

Marcel Camus, dont on a vu précédemment la réalisation à base de Benelli ACT (article du 12 mai 2013), était ensuite passé à des machines DS Malterre-AMC à 100%. Pour cette marque, il a couru plusieurs Bol d'Or en 175 (1er en 1950, 4ème en 1951, 2ème en 1952) puis en 1953 avec le tout nouveau 250 AMC simple ACT plutôt décevant. "La machine pesait 166 kilos et c'était un vrai veau", dira t-il plus tard. Résultat : avec 1700 km parcourus en ces 24 heures, il fait largement moins bien qu'en 1952 avec la 175 où il avait couvert 2147 km ! Le Bol 1954, également couru sur une 250 est une catastrophe : l'embiellage de l'AMC est descendu à la 7ème heure... 

Motobecane-ACT-Camus-1369.JPGTrès occupé par son magasin de motos à Joinville-le-Pont, Marcel Camus s'éloigne un peu de la compétition. Mais le virus n'est qu'endormi et se réactive en 1958. C'est sur Motobécane qu'il a porté son choix, mais seulement pour le bas-moteur de sa nouvelle machine. Quant à la partie-cycle, l'allure générale reste celle d'une 175 de Pantin, mais dans le détail elle montre des modifications d'importance. Premiers chiffres fournis dans Moto Revue : moteur carré 60 x 61, carbu de 27 mm, taux de compression 9 à 1, puissance 13 ch à 8 500 t/minute.

Motobecane-profil-droit963.jpgLa fourche parait être celle d'origine déshabillée de ses caches biconiques en tôle qui lui donnaient un aspect plus costaud. Le réservoir est celui des 175 Sport. La selle double est sans doute une Aurora française. La partie arrière du cadre ne semble pas différente de celle de la série et pourtant... 

Motobécane Camus moteur959... le caractéristique tube vertical des Tobec a été charcuté pour laisser le passage au carburateur placé juste dans l'axe de la culasse. Celle-ci est une double-arbre à cames aux ailettes taillées dans la masse en alliage léger. Au passage on note que le carter gauche est vide de son volant magnétique puisque l'allumage est désormais à batterie (ici absente) et bobine.

Motobécane Camus ACT964Fidèle à ses précédentes réalisations, Marcel Camus a gardé une commande des ACT par cascade de pignons. Charcuté à l'arrière, le cadre l'a été aussi à l'avant où le simple berceau est remplacé par deux tubes plus fins formant double-berceau. 

Motobécane Camus avant958Mais, à cause de la fixation particulière aux moteurs Motobécane, il a fallu conserver un "moignon" du tube avant du cadre d'origine qui apparait ici, en bas, entre les deux tubes avant.

Motobécane Camus carburateurVue d'ensemble de la partie centrale du cadre abondamment pourvu d'entretoises. Celles-ci étaient rendues nécessaires par ce moteur impossible à fixer classiquement par des platines latérales.

Motobécane Camus cocarde960Dans mon précédent article, j'ai volé à Marcel Camus l'un de ses titres de Champion de France National en ne lui en attibuant que deux. Voilà qui est réparé, avec mes plus  plates excuses.Motobécane profil gauche962Ultime témoignage d'une époque où l'audace en matière de compétition reposait sur l'initiative de quelques uns. Comme Marcel Camus ils ont cru que la débrouillardise, l'invention, l'obstination, les tours de main pouvaient remplacer leurs faibles moyens financiers d'abord, techniques ensuite. Comme un Jean Nougier, Marcel Camus travaillait avec un tour des années 30. L'un comme l'autre sont allés au bout de leur rêve, nous laissant en témoignage quelques belles machines de l'histoire motocycliste française.

-------------------------------------------------------------------------------------------

En inscrivant votre e-mail dans la case "newsletter" en bas de colonne à droite de cette page vous serez prévenu par e-mail dès qu'un nouvel article sera mis en ligne : c'est entièrement GRATUIT !

Partager cet article

Repost 0
Published by zhumoriste
commenter cet article

commentaires

ruiz 31/08/2016 16:03

j'ai vu cette Motobécane en vrai en 1989 a porte d'Orléans il s'est arrêté au feu rouge en direction vers montlhéry a côté de moi et j'étais sur sa droite en 175 Puch il avait un silencieux malheureusement j'aurais bien aimé l'entendre en mégaphone sur une 175 Puch SVS .il parissait très sympa Camus certainement .c'est lui qu'il l'a fabriqué avec une culasse de 250 Bénelli . enfin c'est iun très bon souvenir et ça fait plaisir de revoir cette machine inoubliable . je me demande s'il n'avait pas fait une boite racing parce que sa première m'a parue très longue si quelqu'un peut me renseigner ? Henri RUIZ 06.61.08.89.96 merci .

Présentation

  • : Z'humeurs & Rumeurs
  •      Z'humeurs & Rumeurs
  • : La moto et ses (larges) à-côtés
  • Contact

N'oubliez pas que...

... en inscrivant votre e-mail dans la case ci-dessous, vous serez prévenu instantanément par un message dans votre boîte de la parution d'un nouvel article. 

Recherche

Archives

Pages

Liens