Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 16:52

24 599 selon la police... 25 000 selon les organisateurs (la CGT n'avance pas de chiffres). Bon, on ne va pas recompter les bulletins de vote... euh, non, les billets d'entrée comme ça devrait se faire ailleurs, mais c'est sûr, il y avait foule à Vincennes au Salon Moto Légende, quinzième du nom. Cependant, dans les allées, on a entendu quelques couinements de visiteurs trouvant que la moto ancienne se faisait de plus en plus rare sur les stands, en passe d'être submergée par la vague des japonaises. On se croirait au bord de revivre les querelles des années 70, anglaises contre allemandes et les deux réunies contre les nipponnes. Cependant il est de fait que certains exposants, pourtant des fidèles, n'avaient pas pu obtenir de stand et s'interrogeaient sur la présence de machines de la (beuark) kustom kulture qui seraient à la moto ancienne ce que la musique militaire est à la musique (merci à Clemenceau pour la citation...). On ne va pas bouder notre plaisir car il y avait de belles choses à voir, mais il ne faudrait pas que la tendance actuelle s'accentue, au détriment des amateurs qui ne viennent pas à Vincennes pour admirer une "kustomisation", laquelle est - pour l'instant - un phénomène plutôt rare au delà des limites du périphérique parisien...  

Girls benelli FMDPour une raison qui m'échappe, il se trouve que sur les 150 ou 180 photos que j'ai prises à Vincennes, un gros tiers montre des motos italiennes. Sans doute une question de mise en scène sur certains stands où l'on retrouvait la brune Sane et Miss Liz Chérie, la blonde, toutes deux aimantant irrésitiblement les numériques de Canon ou autres. On va donc faire la visite dans leur sillage, en commençant par une 500 Benelli de l'Ital-Club, chère à Dominique Martin...

Chimera bon 2

Cette Aermacchi Chimera - le design italien à son sommet - était présentée par Alain Nibart, le spécialiste de la marque lombarde (Varese). Peu appréciée à sa sortie entre 1956 et 1962, elle est aujourd'hui très recherchée que ce soit en version 175 ou 250 cm3. La partie de carénage qui se trouve derrière le sélecteur n'est pas bleue mais chromée et ici elle reflète la couleur de la moquette. 

Bobinage 1Encore une italienne sur le stand de M. Bobinages Pascal, mais celle-ci est parfaitement inconnue. Elle comporte tout ce qui fait le charme d'un cylomoteur 50, mais traité suivant la recette transalpine : fourche avant à courts balanciers style Guzzi, suspension arrière oscillante mais guidée par des éléments coulissants. Originalité personnelle dans la transmission qui s'effectue sur le pneu arrière au moyen d'un galet entraîné par chaîne. Merci au spécialiste qui, tout en répondant à nos questions, n'a pas interrompu son travail sur les magnétos. Avec succès : j'ai vu l'étincelle lorsqu'il a fait un essai.Bobinage 2  Bobinage 3

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Italiens sont des maîtres dans l'art de la fonderie mécanique quelle que soit la taille, la forme, le volume de la pièce comme ici le cylindre et surtout l'échappement ailetté et en alliage coulé, là où d'aucuns se contentaient d'un simple tube de tôle.Morini 175 Rebello droiteDans son état d'origine, le Rebello Morini, dit "Bialbero" (double ACT), seul exemplaire. Piloté par Giampiero Zubani, ce 175 remportera le Championnat d'Italie de la formule F2 en 1958.

Morini 175 Rebello moteurPuissance 27 CV à 10 000 t/m, double allumage par batterie-bobines, 105 Kg et 180 km/h...

Morini 2 ACT gauchePlacés dans le pavillon à l'entrée du Salon, les p'tits gars du club français Morini craignaient d'être un  peu mis à l'écart. À en juger par la difficulté d'opérer pour prendre des photos de leurs machines sans se faire étouffer, leurs craintes n'étaient pas fondées, loin de là !

Morini Rebello 2 ACT moteurEn plus, ces Morinistes (retrouvez-les sur www.motomorini-passion.fr) ne manquent pas d'humour, même s'il est un peu acide (comme on l'aime). À la fin du panneau d'exposition placé devant la Bialbero on pouvait lire : "... étant donné qu'il y avait plus de moteurs (Morini) que de motos à l'époque, on trouve aujourd'hui sur le marché des motos reconstruites autour de ces moteurs et dites "tutto originale".Morini Sette Bello Giro 1955On quitte le stand Morini sur l'image d'un 175 Settebello du Motogiro d'Italie 1955. À l'avant de la selle se trouve une boîte à outils et non la 'boîte à c...lles' chère au Motard Fou (private joke, mais un jour on vous dira tout sur le Monsieur en question). En arrière-plan, sur le poster au mur, on aura reconnu Giacomo Agostini dans ses débuts chez Morini.

Benelli moteur 1Comme vous n'avez pas dû bien détailler la machine de la toute première photo de cet article, voici le moteur de cette Benelli au majestueux carter renfermant les pignons de commande de l'ACT. 

Lambretta compéSans respect pour le caratère citadin et, en principe utilitaire, du scooter, certains n'ont pas hésité à en faire d'authentiques "bêtes de vitesse". À voir son volumineux réservoir, ce Lambretta était destiné aux épreuves sur longue distance.

Lambretta guidon... longues distances, peut-être, mais avec un guidon digne d'une machine de records ! (stand du Lambretta-Club de France)

Nibart saucissons Aermacchi  Morgon 78

Tout est bon pour alimenter la caisse d'un club et c'est pourquoi Alain Nibart proposait... de l'alimentation en forme de saucissons aux couleurs italiennes (l'emballage pas l'intérieur). Très apprécié sur son stand Aermacchi qu'il partageait avec l'Ital-Club de Dominique Martin, l'homme à la Benelli. Excellent, le saucisson, surtout accompagné d'un Morgon "Cuvée Racer" élevé par Jacky Grolet, par ailleurs motard convaincu (Jacky Grolet à Bellevue 69910 Villié-Morgon tél : 04 74 69 10 25). 

GloobyscootSans conteste, voici LA RÉVÉLATION du Salon ! Euh... c'est à dire du Salon de... 1953. Si tant est que ce "Gloobyscoot" y fut réellement présenté car il est passé totalement inaperçu des gazettes spécialisées de l'époque. Rien dans Moto Revue, rien dans Motocycles et Scooters, rien dans L'Officiel du Cycle et du Motocycle, rien dans Le Cycle, donc rien, nib de nada de rien du tout ! Trop fort, car MM Legroote et Renard ne négligeaient rien pour promouvoir leur bébé au nom de joujou pour pochette-surprise. Dès septembre 1963, ils prenaient commande pour le printemps 1954 "moyennant un simple versement de 500 francs", sage précaution prévenaient-ils car après "les délais de livraison seront peut-être de plusieurs mois". Ils cherchaient aussi des agents distributeurs, leur promettant "Gains assurés"

Glooby moteurÀ 115 000 francs, le Gloobyscoot 125 Ydral et 4 vitesses se plaçait à égalité avec un scooter Speed de 115 cm3. Mais il fallait compter 1/3 de plus, soit 147 500 F, pour obtenir le modèle "Luxe" (roue de secours, guidon Grand Tourisme, etc) qui trouvait alors devant lui des rivaux bien établis comme le Bernardet ou le Motobécane. Sans parler du Vespa, champion des prix à 138 000 F la bête ! Il n'est donc pas exagéré de penser que l'exemplaire qu'exposaient les Tontons Scouteurs est unique.

Denis Sire MargerinDenis Sire vous présente ses civilités, interrompant pour un instant la promotion (et les dédicaces) de son mystérieux "Baron d'Holbach", un album où sont réunis ses plus récents travaux. Ouvrage riche en pulpeuses pin-ups, voitures improbables (autant que les pin-ups), motocyclettes légendaires de compétition, avions de chasse, personnages de fiction qui hantent son imagination. Studieux, Frank Margerin à son côté est aussi occupé aux dédicaces de l'album des aventures de son célèbre Lucien qui a viré Harley. C'est comme ça quand on vieillit, on n'a plus toute sa tête. On parle ici de Lucien, évidemment ! 

Indian 30 000 eurosMagnifique livrée en deux tons (gris et gris tourterelle ?) sur cette Indian 1200 Roadmaster au prix (affiché) en rapport : 30 000 roros.

Indian moteurQuand on est lassé des grosses gamelles de Milwaukee, un latéral, ça doit être plus reposant. Et question allure, c'est autre chose que les pâles copies d'aujourd'hui qui osent arborer le sigle à la tête d'Indien et piétinent la tradition en proposant à l'amateur sans culture un culbuté aussi passe-partout qu'incertain.

Adler 250 sideLa brune Sane a visité de nombreux salons dont celui d'Yves Campion qui présentait une belle Adler 250 de rallyes attelée à un Impérial bruxellois et néanmoins belge.

Triumph Wasp BrooklandsChez Marco Raymondin, une Superbike à la manière de l'époque où le mot n'existait pas encore. Moteur Triumph 750 avec kit Morgo, transmission primaire par courroie, frein avant Fontana 4 cames magnésium, frein Husqvarna magnésium à l'arrière, le tout installé dans une partie-cycle Wasp. Que du bon et bien d'autres bécanes à voir sur www.brooklands-classic.com 

Impérial side girlSur le même stand d'Yves Campion où l'on admirait l'Impérial de records déjà présenté ici, notre amie Sane en a profité pour élargir ses connaissances. Elle s'est plongée dans la lecture d'un ouvrage qu'on ne peut que recommander : "Moto Insolites", en vente partout et surtout chez l'auteur qu'on peut joindre ici pour toute question subsidiaire : fradange@sfr.fr 

Ariel Arrow LeaderL'industrie britannique n'a pas produit que des merveilles. Même si cette Ariel Leader carénée a aujourd'hui acquis un satut de "collector's" par son caractère "so british", elle témoigne d'une décadence qu'ont connue tous les constructeurs européens. Ils ont combattu la vague scootériste avec les moyens de l'adversaire. Non seulement ils y ont échoué mais ils y ont perdu leur âme.

Ariel 250 Arrow FMD-089En version plus légère (la Leader...) elle était déjà plus acceptable.

Iris réservoirSi vous avez le reste d'une Iris construite par Haustgen, moteur et partie-cycle, Yves Campion a ce qu'il vous faut...

Iris écusson... mais vous aurez peut-être du mal à lui faire lâcher une pièce avec un si magnifique insigne de réservoir !

Dresch 350 34000 eurosEncore une machine à prix affiché : 3 400 € pour cette Dresch 350 à moteur MAG semi-culbuté. Pas mal si le ramage se rapporte à... etc.

Nibart Krajka Costeux Baldé OuleveyBrochette de cinq personnages célèbres de la moto ancienne (enfin ancien, plus ou moins). Au premier plan, le patriarche Charles Krajka qui brigue les lauriers de Charlemagne côtoie le moustachu Jean-Claude Costeux. En haut, Louis Oulevey (à droite) pose à la façon d'un Bidasse des belles années, avec le litron bien en évidence (du Morgon, comme par hasard). Siglé Kawasaki sur toutes les coutures, on a reconnu Jean-François Baldé. Un intrus s'est glissé dans le paysage, ami lecteur saura-tu le reconnaître ?

Monet Goyon rougeEncore une moto rouge, française cette fois : Monet-Goyon 175 avec une jolie queue de carpe à l'échappement.

Margerin blondeMême pas troublé par la présence de Miss Liz Chérie à son côté, Frank Margerin à sla manœuvre sur son album "Je veux une Harley". C'est à ça qu'on reconnaît les vrais professionnels, ils (elle) se doivent avant tout à leurs lecteurs (leurs admirateurs) et aussi un peu aux photographes, ce dont on les remercie (Pour ceux qui veulent en savoir * plus : Misslizcherie.com). * notez bien que dans savoir, il y a "voir"...

Cottereau broderieÇà vous a tout de même une autre allure qu'un quelconque "Black Rebel Motorcycle Club" ou (j'ai un doute) : "Broken Rods Motorcycle Club" ? Et quel bel hommage à une si vieille et oubliée marque dijonnaise qu'on aura reconnu. Sans parler de la preuve d'amour de la brodeuse à son biker, pardon, à son motard !

Pierce Moto AntiguasLes Espagnols de Motos Antiguas présentent en France des machines exceptionnelles et pratiquement inconnues chez nous. Parmi leurs "Clasicas de Coleccion", cette Pierce Arrow de 1909, 4 cylindres en ligne et 700 cm3, transmission par arbre, cadre-réservoir contenant l'essence (tube supérieur) et l'huile (tube avant). Suspension avant sur double fourche réunies par des courtes biellettes.

 Pierce moteurAu contraire de la F.N. à soupapes d'admission automatiques dont elle est inspirée, la Pierce américaine possède des soupapes en T de chaque côté des cylindres et elles sont commandées par deux arbres à cames longitudinaux.  

Indian board trackPas de freins, pas d'embrayage, un cadre, une fourche, un moteur et un pédalier pour démarrer le tout : la meilleure recette pour écumer les board-tracks telle que définie par Indian.

Neveu 3Vincennes attire les célébrités du monde motocycliste qui se livrent avec le sourire aux formalités d'une dédicace comme ici Cyril Neveu, quintuple vainqueur du Dakar.

Yamaha YZ SB Olivier

En 1985, Jean-Claude Olivier, alors patron de Yamaha-France a participé au Superbiker (Super-motard de l'époque) à Carole au guidon de cette impeccable YZ préparée pour la spécialité.

1986 JCO Yamaha YZ Super582Lors du Salon, cette machine a été vendue avec d'autres ainsi que des pièces d'équipement du pilote au profit de l'ICM (Institut du cerveau et de la Moëlle Épinière). En comparant la photo (d'époque avec J-C O himself) en noir et blanc avec celle du Salon en couleurs, on note de minimes différences dont l'essentiel touche à la présentation et la suppression de quelques auto-collants. Deux d'entre eux vaudraient cher aujourd'hui aux yeux de l'autorité gendarmesque. 

Chimera girlOn se quitte comme on a commencé, par une italienne moto, et arrivederci Sane

---------------------------------------------------------------------------

En inscrivant votre e-mail dans la case "newsletter" en bas de colonne à droite de cette page vous serez prévenu par e-mail dès qu'un nouvel article sera mis en ligne : c'est entièrement GRATUIT !


Partager cet article

Repost 0
Published by zhumoriste
commenter cet article

commentaires

roro 26/12/2012 19:28

désolé pour ce mauvais commentaire ,je voulais simplement dire que nous pauvres provinciaux ,monter à la capitale avec les frais que cela entrainent (train+entrée +repas ++++) mieux vaut etre sur
de ce que cela va nous apporter
De toute façon merci encore pour le plaisir que tes articles variés nous procurent tout le long de l'année,continues ainsi ,et acceptes tous mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année 2013

zhumoriste 27/12/2012 17:42



Merci mon enfant de vos bons vœux et allez en paix vers l'An Nouveau accompagné des miens (de vœux)



breb49 10/12/2012 16:19

De toute maniere merci pour toutes ces photos qui de mon bureau m'ont permis de voir que j'ai gagné une entrée et un déplacement et toc!!!!

zhumoriste 21/12/2012 16:31



... conclusion peut-être un peu radicale car on ne voit jamais tout, moi le premier ! Et puis on y rencontre des gens...



roro 05/12/2012 18:36

Elle a eu la cote la petite SANE ! 4 photos d'elle dans le reportage contre 1 pour la pulpeuse MIS LITZ on voit ou vont les préférences du photographe!!

zhumoriste 08/12/2012 17:13



D'abord faut savoir compter : il y a 2 photos de MissLiz qui, elle, est une pro bien connue alors que Sane faisait là ses
débuts...



Présentation

  • : Z'humeurs & Rumeurs
  •      Z'humeurs & Rumeurs
  • : La moto et ses (larges) à-côtés
  • Contact

N'oubliez pas que...

... en inscrivant votre e-mail dans la case ci-dessous, vous serez prévenu instantanément par un message dans votre boîte de la parution d'un nouvel article. 

Recherche

Archives

Pages

Liens