Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 10:52

Le feuilleton continue et, fidèle à la loi du genre, présente des rebondissements. Il faut savoir que Jean-Claude Lamouroux, à l'origine de cette série d'articles est du genre acharné et consciencieux. Sans cesse à la recherche de renseignements sur sa marque favorite, il est allé moissonner quelques photos au Musée Chapleur d'Amnéville. Il n'a pas fait le déplacement pour rien comme on va voir... 

Alcyon like LC très bon3

À gauche, le moteur d'une Alcyon et à droite, celui d'une Lurquin-Coudert. Troublant, n'est-il pas ? Excepté le cache du système d'allumage absent sur la L-C, toutes les pièces sont semblables : cylindre, carter-moteur, lève-soupape, nombre d'ailettes et jusqu'au petit levier qui commande la vis de vidange. Seule différence apparente, la plaque en cuivre de la marque vissée sur le carter, un détail jamais relevé sur d'autres Lurquin-Coudert connues (jusqu'ici...).

Alcyon like LC copie

Même jeu des ressemblances en comparant le côté transmission des deux machines (Alcyon à gauche). La similitude va jusqu'à avoir la même boucle au tube de graissage qui apporte l'hule au carter. Idem des bossages de renfort qui reçoivent les goujons de fixation des cylindres ainsi que celui destiné à recevoir le numéro-moteur. Absent sur l'Alcyon, celui de la L-C est N428.

Alcyon like LC 2

La ressemblance entre les parties-cycle des deux machines est moins probante car faisant appel à des accessoires "adaptables". Cependant on retrouve la même fourche pendulaire "à ciseaux" sur l'une (Alcyon ci-dessus) et l'autre...  

Lurquin Coudert 4

... ainsi que, ci-dessous, sur l'Alcyon 2 HP du catalogue 1906, par ailleurs identique à celle du catalogue de l'année précédente (les six photos ci-dessus sont de Jean-Luc Lamouroux. Merci de respecter ses droits sur l'image).

1905-Alcyon-2-HP539-copie-copie-1.jpg

1904-Alcyon-2-HP-Jamin-signee540.jpg

Enfin, pour écarter définitivement tout doute, voici la photo de Jamin, pilote Alcyon engagé dans les 1200 km du Concours d'Endurance Paris-Bordeaux-Paris de 1904.

Les documents sont maintenant sur la table, alors quelles conclusions en tirer ? Jean-Claude Lamouroux émet une hypothèse selon laquelle Lurquin-Coudert, fournisseur de moteurs industriels, aurait pu fournir également des moteurs à Alcyon. C'est supposer alors qu'une entreprise somme toute modeste comme L-C aurait eu la capacité industrielle suffisante pour livrer en quantité à Alcyon qui avait déjà une "surface commerciale" bien supérieure à la sienne... L'autre piste est celle d'un fournisseur de moteurs qui a permis a de nombreuses marques dont Alcyon de débuter dans la vie : j'ai nommé Z.L. (Zürcher & Luthi). Personnellement je voterais pour ces Suisses devenu plus tard un seul, Ernest Zürcher ayant été "remercié". D'autres avis ? (Note à benêt : merci de ne pas me refiler tout ce qui traîne à ce sujet sur le vouèbe, c'est à dire tout et son contraire).  

-------------------------------------------------------------------------------------------------

L'homme derrière cet épisode de l'industrie française : Charles Coudert

Coudert177

(Ces deux photos : Archives F-M Dumas ainsi que celle de la L-C restaurée en couleur ci-après)

Coudert178

1909 Lurquin Coudert 1909-2

Enfin, pour terminer sur un sourire (quoique...) quelques documents concernant des "restaurations" contemporaines. En février 2012, j'ai reçu un mèle d'Ed Youngblood, distingué tenancier du site américain Motohistory, mèle accompagné des trois photos ci-dessous. Un correspondant lui avait envoyé ça et Ed, saisi d'un doute, me demandait mon avis sur ce travail. Propre, bien fait, ça a coûté des dollars mais c'est naturellement sans aucun rapport avec une machine ayant existé. Un moteur de cyclecar dans un cadre de n'importe quoi. Dommage car il y a certainement de par le monde quelqu'un qui cherche ce moteur pour sa machine. Le correspondant d'Ed Youngblood a dû être déçu de la réponse.

Train usa droit

Lorsqu'on se donne tant de mal pour cintrer des échappements, m'est avis qu'on peut faire mieux pour les raccords du circuit de refroidissement. Sans parler de ce trop mignon radiateur !

Train usa gauche

Transmission directe, ça doit pousser fort quand même !

Train usa gros plan

Autre restauration à oublier (ci-dessous). J'ai appris depuis la publication de cette photo que la machine avait été bidouillée dans le centre de la France et qu'elle est partie depuis en Italie. Le renseignement m'a été fourni par un collectionneur qui l'avait eue en sa possession avant de la refiler à un autre. Ça me rappelle un jeu de cartes, c'est "le pouilleux", je crois...

Bitza eau droite

En inscrivant votre e-mail dans la case "newsletter" en bas de colonne à droite de cette page vous serez prévenu par e-mail dès qu'un nouvel article sera mis en ligne : c'est entièrement GRATUIT !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by zhumoriste
commenter cet article

commentaires

durand michel 26/10/2012 19:38

aux lecteurs de ce blog le musee d amneville presente la collection chapleur
que je tiens pour un chef d oeuvre en particulier pour ses avant 14 authentic and
unrestored pourquoi ne pas faire une visite en 2013 rendez vous la bas avec bourdache qui assurerait le commentaire.

zhumoriste 29/10/2012 14:35



... en 2013, je crois que je vais avoir mal au ventre une grande partie de l'année...



Présentation

  • : Z'humeurs & Rumeurs
  •      Z'humeurs & Rumeurs
  • : La moto et ses (larges) à-côtés
  • Contact

N'oubliez pas que...

... en inscrivant votre e-mail dans la case ci-dessous, vous serez prévenu instantanément par un message dans votre boîte de la parution d'un nouvel article. 

Recherche

Archives

Pages

Liens