Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 17:39

Ces « Belles histoires » étaient de courtes BD publiées par Spirou et basées sur des faits « le plus souvent historiques » (dixit Ouiqui), mais, à ma connaissance, il n’y fut guère question de motocyclettes. Commencée en 1950, cette série disparut en 1980, hélas ! sans emporter tous les « Oncle Paul » avec elle. Il en reste une palanquée qui sévissent partout, y compris dans notre petit milieu. La dernière « belle histoire » qu’on leur doit est celle de la Verdel 1912. Lors de son apparition – ou doit-on dire sa… naissance – en 2000, elle donna lieu à plusieurs explications concernant ses origines. La plus vraisemblable était, je cite de mémoire, qu’elle avait été créée par un mécanicien du nom de Verdel, établi dans le nord de la France. Le magazine Classic Bike situe aussi l'origine dans le nord, mais dans le nord de... l'Angleterre ! De plus, il illustre son article par une carte postale de Bapaume datant d'avant 1914 où l'on voit un magasin portant l'enseigne Verdel. D'une autre source, on apprend par un descendant que ce M. Verdel était agent Peugeot, mais sans précision sur son éventuelle activité motocycliste. La boucle se referme. (Il faudrait reprendre tout ce qui, à l’époque, a été écrit sur le sujet dans La Vie de la Moto).

Verdel-solo-2000-BON-069.jpgAnnée 2000, sur la piste de Montlhéry première sortie publique de la Verdel aux Coupes Moto Légende. Patrick Sprotson va faire un départ canon et - paradoxe des multi-cylindres - dans un bruit très raisonnable. Au bout de quelques kilomètres, le cadre de la machine casse et elle retourne dans son stand. On ne la reverra plus jamais en France.

Verdel-moteur-2000-BON-070.jpg

La Verdel dans son deuxième état, l'ensemble est sobre et respecte les codes de l'esthétique motocycliste d'avant-14 jusque dans le lettrage de la marque sur le réservoir. En chicanant, on fera observer que le travail d'usinage des cylindres et culasses est peut-être un peu trop moderne.

UN AUTRE SON DE CLOCHE (LE VRAI ?)

Cependant sur Le forum des amateurs de Morgan j’ai trouvé une version différente de l’histoire. Plus étoffée (trop ?), elle me plaît bien.

Le 19 juin 2010, un contributeur british du Lancashire qui signe La Taupe, raconte en un excellent français :

« Je suis sûr que ce ne sont pas uniquement les motards parmi vous qui apprécieront.

Dans les années 80, mon copain Paul visite un musée d'avions. Il tombe en extase devant un moteur radial 5 cylindres exposé seul. Il prend une photo. Rentré chez lui, il passe l'hiver à dessiner une version 750cc de la photo. La cylindrée est en fait déterminée par les pistons de Reliant Robin 600cc 4 cylindres qu'il a déja. Le printemps venu, il passe à la réalisation qui demandera des centaines d'heures. John l'aidera à fondre des carters en alu, puis il fraisera les bielles, tournera les cylindres, un vilebrequin, etc... À l'automne le moteur est fini. Il se rend compte alors qu'il ne pourra pas le monter comme prévu dans son 3 roues car l'axe du moteur est trop haut et il faudrait monter un boîtier avec cascade de pignons. Il accroche le moteur au mur de l'atelier et il reste là pendant une dizaine d'années. Un jour, Raymond, un historien moto (Raymond Anscoe ?), lui montre la photo d'une moto de course française de 1912 avec moteur radial.1006190810051038006258670  Il n'en faut pas plus pour que Paul ait enfin trouvé une utilisation pour son moteur.                       

 Déjà une nouvelle peinture et, surtout, une transmission par courroie (ci-contre) sur la Verdel première version  

 Quelques mois plus tard, le moteur a été monté dans un cadre de vélo (très) modifié où il entraine la roue arrière par courroie. La bête est baptisée Verdel car ce vendeur de vélo de Bapaume est réputé avoir fabriqué des motos de course dont une, prévue pour les courses sur pistes en bois aux U.S.A aurait eu un moteur radial. Ce qui arrange aussi les choses, les uhlans du Kaiser ont rasé la ville en 1914 et aucune archive de chez Verdel n'a survécu. Un petit matin bruineux nous sommes conviés à la mise à feu. 

L'engin marche comme un avion. Patrick, un pilote de motos de course irlandais est suffisamment lobotomisé pour amener l'engin aux Coupes Moto-Légende à Montlhéry. Elle fait sensation lorsqu'il la sort de la camionnette et encore plus lorsqu'il passe en tête au premier tour devant des engins beaucoup plus jeunes et à 147km/h ! La moto sera achetée quelques années plus tard par un ancien pilote très célèbre et possesseur d'un grand musée moto qui tente depuis de lui donner des lettres de noblesse et une authenticité ».

Verdel Sammy Miller moteurLa Verdel "1912" telle qu'on peut l'admirer aujourd'hui au Sammy Miller Museum. Les bouts de tubes blancs obturent au repos les cinq échappements.

On pourrait en rester là, tout en s’interrogeant sur cet « historien moto » détenteur de la photo d’une machine à moteur radial (la R.E.P. ? Mais ses cylindres sont en éventail, pas en étoile). Étonnant aussi ce 147 km/h atteint à Montlhéry, et encore plus étonnant sur le "petit" circuit routier.

Cependant l'histoire continue avec un petit « plus », sur un site britannique cette fois, où l’on peut lire (je traduis à la louche ) : « 1912 Verdel, 750 OHV, Moto Vintage à 5 cylindres en étoile. Moto très rare. Verdel a construit des moteurs d’avions au Royaume-Uni, mais jamais de motos. Packard a construit des motos au R-U et, pour ce que j’en sais, tous deux se sont associés pour construire une telle moto. On ne connaît aucune Verdel originale ayant survécu. Néanmoins, il existe seulement trois ou quatre « fausses » Verdel qui utilisent la même architecture de cadre et le même moteur que l’originale » www.way2speed.com

Alors, quoi maintenant ? Ben, il faut s'attendre à une suite puisqu'il y a encore 3 ou 4 Verdel dans la nature...

                                                                        

En inscrivant votre e-mail dans la case "newsletter" en bas de colonne à droite de cette page vous serez prévenu par e-mail dès qu'un nouvel article sera mis en ligne : c'est entièrement GRATUIT ! 

Partager cet article

Repost 0
Published by zhumoriste
commenter cet article

commentaires

Ghislain Balesdent 21/09/2013 12:25

Là, je me régale , j'adore les faux , et celle ci est particulièrement affutée !!!

Continuez à nous ébaubir avec de telles histoires !

PS: Vousdevriez écrire l'histoire de la marque Verdel, ce pourrait être un best-seller international .
Et on organiserait un pélerinage à Bapaume [lol]

zhumoriste 01/10/2013 16:22



J'en ai quelques uns sous le coude. Intéressants, même s'il ne sont pas aussi mondialement connus que la Verdel.



guivarc'h 18/09/2013 11:29

Bonjour

La taupe écrit dans un excellent français et c'est normal car cet ami est français et roule en Morgan depuis très longtemps ; il travaille en GB et tout ce qui est mécanique l'intéresse ; je pense
qu'on est pas loin de la vérité sur la fameuse Verdel. A bientôt

zhumoriste 18/09/2013 15:34



Dommage que l'on soit près du dénouement... le feuilleton était intéressant...



Paul d'Orléans 17/09/2013 18:13

I've seen the Verdel at Sammy Miller's museum...it's a good joke, one which I see repeated endlessly in the Antique Motorcycle Club of America's Facebook page...everyone loves a radial!

zhumoriste 01/10/2013 16:21



So, you have also an "Uncle Paul" in the States ? Happy people !



Présentation

  • : Z'humeurs & Rumeurs
  •      Z'humeurs & Rumeurs
  • : La moto et ses (larges) à-côtés
  • Contact

N'oubliez pas que...

... en inscrivant votre e-mail dans la case ci-dessous, vous serez prévenu instantanément par un message dans votre boîte de la parution d'un nouvel article. 

Recherche

Archives

Pages

Liens