Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 17:00

En complément de l'article sur le Salon Moto Légende de Vincennes, voici quelques photos d'époque sur les sides Impérial fournies par l'ami Yves Campion qui a exposé ces machines sur son stand. Elles permettent de mieux voir la configuration du modèle des records attelé à la F.N. mono ACT, une 600 pilotée par Alphonse Vervroegen. Plombier de son métier, "Fons" Vervroegen a été, depuis la fin des années 30, le concepteur et le constructeur de ces sides baptisés du nom d'une marque belge. Marque de quoi ? Marque de bière ! T'as gagné !   

ImperialRecordFN002Sa F.N. est équipée du monocylindre semblable à celui des 500 de moto-cross rendues célèbres au plus haut niveau par les Victor Leloup (1er champion d'Europe en 1952), Auguste Mingels ou René Baeten. À la différence de la machine de Vervroegen, les leurs reçurents rapidement une fourche avant télescopique et une suspension arrière coulissante puis oscillante. Pour des records de vitesse en ligne droite, comme ici en 1951 au "Kilomètre de Wolvertem" un arrière rigide était jugé suffisant. L'avant conservait sa fourche à la curieuse géométrie à roue tirée et anneaux de caoutchouc, marque de fabrique de la... Fabrique Nationale. Donc pas question d'en changer.                                          VervroegenAdler001

 

 

 

En 1952, Vervroegen abandonne la F.N. et toujours avec Pierrot son fils comme passager il court sur Norton. Mais un grave accident en course (25 jours de coma) l'écarte définitivement de la compétition. Pierrot prend la relève et le guidon de l'attelage Norton Manx paternel qui lui apportera trois titres de champion de Belgique. À ce palamarès il ajoutera cinq autres titres en solos. Engagé en trial, en enduro il court aussi aussi en régularité, ces marathons où les Belges excellent. L'occasion de créer un Impérial "Sport" très léger et attelé à une 250 Adler MB 250 S une bombe de 18 ch. avec laquelle il participe à "Liège-Monaco-Liège", l'épreuve-phare des mangeurs de bitume à une époque où l'autoroute est encore dans les cartons des géomètres. Le "S" indique la Sport avec ses deux échappements relevés et qui gagnait 2 ch par rapport aux 16 ch du modèle MB, ce qui déjà permettait de venir chatouiller quelques 350... anglaises. Autres caractéristiques originales chez Adler, une fourche avant à roue poussée (balanciers et amortisseurs hydrauliques) et surtout des jantes de 16 pouces qui donnent un aspect agressif bien mis en évidence dans la photo ci-dessous de Pierrot Vervroegen en action dans le col du Turini en 1955.

* Le lecteur avisé se sera bien gardé de confondre Impérial belge avec Impérial français, marque lyonnaise à 100 %.

AdlerVervroegen004.jpg

En inscrivant votre e-mail dans la case "newsletter" en bas de colonne à droite de cette page vous serez prévenu par e-mail dès qu'un nouvel article sera mis en ligne : c'est entièrement GRATUIT ! 

Partager cet article

Repost 0
Published by zhumoriste
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Z'humeurs & Rumeurs
  •      Z'humeurs & Rumeurs
  • : La moto et ses (larges) à-côtés
  • Contact

N'oubliez pas que...

... en inscrivant votre e-mail dans la case ci-dessous, vous serez prévenu instantanément par un message dans votre boîte de la parution d'un nouvel article. 

Recherche

Archives

Pages

Liens