Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 17:52

Aux temps anciens de la chevalerie, le vainqueur d'un tournoi remportait la main et le cœur d'une demoiselle dont il avait défendu les couleurs. Cette tradition "édulcorée" s'est perpétuée longtemps dans bien des domaines sportifs. Ainsi dans les courses de motos où l'on a connu les Miss Moto, Reine de la Moto et autres Marraine de la moto. Chargée de remettre le traditionnel bouquet de fleurs avec une bise au gagnant, elle avait ensuite droit à un tour du circuit en selle derrière celui-ci. Émotions garanties !

Honda Rougerie Bol 1969

Sur la Honda victorieuse, Michel Rougerie avec une amie (?) au Bol d'or 1969. Si quelqu'un la reconnaît... (Photo F-M Dumas Minolta 50 mm). 1938 jasmine Blighhu028237

En 1938, Miss Jasmine Bligh teste malgré elle la maniabilité d'un sidecar Triumph

Tour Guzzi Marseille376

Mlle Tavan (?) sur une Guzzi qui semble avoir vécu (guidon en vrac), mais gagnante d'un gymkhana près de Marseille en 1950.

Tour baselis Lille379

Même le moto-cross avait ses Miss comme ici dans le nord de la France où l'une d'elles est enlevée sur cette Gillet (?) menée par le pilote lillois Baselis qui fit quelques incursions à Montreuil dans les années 45/50.

Tour moto cross374

Deux courageuses demoiselles prêtes au départ dans des tenues fort estivales. Pilotes non identifiés, mais je vote à 75 % pour le Nantais Jean Hazianis à droite, bien qu'il ait fait sa brillante carrière principalement sur des Gold Star.

Tour fergus Anderson375

Le Britannique, c'est bien connu, se dévergonde lorsqu'il est à l'étranger. À Pau, en 1953, Fergus Anderson essaie de pousser sournoisement son avantage auprès de l'élégante Miss. Il n'est pourtant que deuxième derrière son compatriote Tommy Wood (250 Guzzi) au premier plan. 

Tour Oliver Norton Drion377

Toujours à Pau en 1953, Eric Oliver tente de déborder son compatriote Anderson auprès de la même Miss décidément mise à contribution ! La scène se tient sous l'œil de Stanley Dibben (casqué), passager d'Oliver, et reçoit l'approbation amusée d'Inge Stoll la passagère de Jacques Drion (à droite) arrivé deuxième. La Norton 62 est celle d'Oliver, caractérisée - entre autres sucreries - par des fixations particulières de l'axe de roue avant.

Tour paba Marseille Nort378

Antoine Paba sur Norton au Grand Prix de Marseille en 1955. Toute une époque bien rendue par l'allure des organisateurs sportifs...

Tour Collot Norton380

Encore une victoire pour Jacques Collot avec une passagère nullement impressionnée ! (Circuit inconnu).

Femme-tour-d-honneur-ama-pro-flat-track-springfield-mile-wi.jpg

La tradition se perpétue Outre-Atlantique où femme et enfants sont de la fête ! (Photo Dave Hoenig).

Partager cet article

Repost 0
Published by zhumoriste
commenter cet article

commentaires

Olivier Hermon 30/08/2012 21:57

Sur la dernière photo, je me demande si le pilote ne serait pas le fameux "ze real Mac Coy" dont tout le monde parle tout le temps et dont certaines passagères auraient peut-être fait leurs gorges
chaudes, mais je m'égare. :-)


Batteuse

zhumoriste 03/09/2012 15:04




Selon Wikipedia : "The real McCoy" is an idiom and metaphor used in much of the English-speaking world to mean "the real thing" or "the genuine article", e.g., "he's
the real McCoy". It is a corruption of the Scots "The real MacKay", first recorded in 1856 as: "A drappie o’ the real MacKay," (A drop of the real MacKay), and
this is widely accepted as the origin.


 je n'en dirai pas plus sans
l'assistance de mon avocat !




Présentation

  • : Z'humeurs & Rumeurs
  •      Z'humeurs & Rumeurs
  • : La moto et ses (larges) à-côtés
  • Contact

N'oubliez pas que...

... en inscrivant votre e-mail dans la case ci-dessous, vous serez prévenu instantanément par un message dans votre boîte de la parution d'un nouvel article. 

Recherche

Archives

Pages

Liens