Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 17:03

En 1898, la présence au Salon de Paris d’un « motocycle » sur le stand Les Fils de Peugeot Frères laissa supposer qu’il s’agissait là de la première motocyclette Peugeot. Ignorée par les revues (à peine) spécialisées de l’époque, elle ne retint l’attention que du Monde Illustré, un hebdomadaire généraliste. Un siècle plus tard, il accrochait l’œil acéré de Michel Pernot, membre du Motocyclettiste. La brève description de la machine de l’inventeur suisse Edouard Butikofer était accompagnée d’un dessin pas trop éloigné de la réalité comme on peut en juger par comparaison avec le prospectus de l’époque. Mais, plus que l’illustration, c’est le texte de ce document qui est du plus haut intérêt. On apprend donc que si Peugeot a bien construit cette « Bicyclette à moteur », elle n’était sur son stand qu’à titre d’invitée avant de disparaître dans les brumes de l’oubli…

Edouard Butikofer fait parler de lui un peu plus tard dans la revue Omnia de 1906. Poursuivant son idée de moteur horizontal (et transversal), il avait ajouté un autre cylindre en symétrie du premier, formant ainsi un flat-twin, mais cette fois il l’installait dans un plus raisonnable tricycle. Omnia ne fait mention que d’un « brevet américain ». Ouf !

Butikofer365-copie-2

Butikofer 2367

Partager cet article

Repost 0
Published by zhumoriste - dans ARCHIVES PRÉ-1914
commenter cet article

commentaires

Reynaud Claude 05/02/2012 23:12

Il faut arrêter d'entretenir ce dogme.

Nous n'avons à ce jour AUCUNE preuve de la construction de cette moto par Peugeot et ce prospectus est même la preuve du contraire:
Il n'y a aucune ambiguïté dans le texte. Il n'apprend pas, comme il est écrit plus haut, que "Peugeot a bien construit cette bicyclette à moteur". Si elle avait été construite par Peugeot on aurait
écrit "SES constructeurs". De même ce serait un prospectus Peugeot...
Tout le reste n'est que suppositions.
D'autre part la partie-cycle et ses équipements: pédalier, selle, fourche etc. ne correspondent pas à ce que fait Peugeot à l'époque (voir les catalogues).
Et pour terminer ne perdons pas de vue que "dès que l'histoire est liée à des intérêts, il y a doute "( * ) et lorsque cette affaire est sortie pour le centenaire bidon de Peugeot, il y avait des
intérêts en jeu ( qui n'avaient rien à voir avec Michel Pernot cité dans ce blog ). J'avais demandé à l'époque au véritable intéressé les preuves de ce qu'il avançait concernant la "première"
Peugeot, je les attends toujours... et cela fait 14 ans. Je ne suis pas pressé, mais quand même...je commence à vieillir.
Amitiés à tous et merci à monsieur Z'humeurs de nous ouvrir ces lignes .

Claude Reynaud

(*)Confucius, troisième verset, page 4

zhumoriste 07/02/2012 14:44



 Balle au centre ! 



Reynaud 03/02/2012 23:05

Bonsoir .
Pourquoi dire que Peugeot a construit cette machine?

zhumoriste 05/02/2012 12:43



Il y a effectivement une ambiguité dans la formulation du prospectus : "Une bicyclette à moteur est exposée par les constructeurs, MM. les Fils de Peugeot Frères", et non par "SES" constructeurs.
Mais nous sommes alors en 1898 et il n'est pas déraisonnable de penser que M. Butikofer a fait exécuter son projet chez Peugeot car si le moteur paraît bien classique (un De Dion comme sur le tri
Peugeot de 1898 ?) le système de transmission demandait des compétences et un outillage que M. Butikofer n'avait peut-être pas. Enfin, pourquoi avoir exposé sa machine sur le stand Peugeot plutôt
que sur un autre ?



Présentation

  • : Z'humeurs & Rumeurs
  •      Z'humeurs & Rumeurs
  • : La moto et ses (larges) à-côtés
  • Contact

N'oubliez pas que...

... en inscrivant votre e-mail dans la case ci-dessous, vous serez prévenu instantanément par un message dans votre boîte de la parution d'un nouvel article. 

Recherche

Archives

Pages

Liens