Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 18:32

Contrairement à ce que j'ai écrit dans mes premiers articles, Buchet a bien fait de la publicité sur ses productions dès ses débuts. Mais il ne la confiait pas à des supports de "vulgarisation" comme La Vie au Grand Air ou La Vie Illustrée, ni même à La Vie Automobile ou L'Automobile, des revues pourtant un peu plus spécialisées. C'est à une publication bi-mensuelle beaucoup plus "pointue" intitulée Le Chauffeur qu'il confiait ses annonces, lesquelles semblent n'avoir concerné que l'automobile. Elles parurent sur une demi-page de 1902 jusqu'à la mort brutale de Buchet en 1903. Sans aucune modification durant tout la période de leur publication, cette demi-page était illustrée par sa photo au volant d'une de ses voitures. On distingue le profil du mécanicien qui se tenait, selon l'usage, sur le côté, au pied du conducteur. Le Chauffeur, revue qui se voulait très technique pour l'époque, avait pris la suite de Le Technologique, créé en 1839 par Louis Lockert dont l'épouse, Juliette, continua son œuvre avant d'en interrompre la publication en 1907.   

1902 Buchet himself en auto

On connaissait l'implication de Buchet dans les véhicules terrestres et aériens (Santos-Dumont). Il faut aussi y ajouter un épisode maritime avec cette "motogodille" de 1904 qui n'est pas comme on pourrait croire un batteur à œufs d'autruche...

1904-Buchet-motogodille682.jpg

... preuve en est avec ces deux autres photos d'une barque ainsi motorisée et qui circulait en Seine...

1904-Buchet-motogodil-3-684.jpg

... sans doute du côté de Levallois où se trouvaient installés les Ets Buchet... Cette "motogodille" a participé à la Coupe du Salon disputée en 1905 autour de l'Ile Saint-Germain (île-sœur de celle sur laquelle étaient établies les usines Renault).

1904-Buchet-motogodille-2-683.jpg Les surprises de l'histoire ne s'arrêtent pas là. Alors que j'étais en train de scanner, retoucher, recadrer les documents sur cette "motogodille", un mèle inattendu m'arrive, accompagné de photos représentant... la mécanique de cette machine pieusement conservée par un amateur averti ! Serrurier Buchet 1ATTENTION : ne pas tenir compte des parties de textes barrées qui sont corrigées dans l'article suivant du 23 février 2013.

À l'exception de quelques canalisations ici et là, la pipe d'admission (très longue, voir 1ère photo en noir/blanc) et l'allumeur, rien ne paraît manquer. Du moins rien d'essentiel qui ne puisse se retrouver aujourd'hui pour ce classique Buchet. La culasse refroidie par eau (la moindre des choses) porte le culbuteur d'échappement avec la sortie sur le côté gauche, la bougie faisant pendant à droite. En dessous, sortie (ou entrée ?) de l'eau de refroidissement. En sortie-moteur, les pignons d'angle entraînaient l'arbre d'hélice qui se plaçait dans la douille du premier plan et dont l'extrémité, de ce côté, portait un troisième pignon. Le tuyau à droite devait apporter le lubrifiant à cet assemblage, en plus d'un graisseur vissant. À gauche, un court arbre recevait une manivelle de démarrage.

Serrurier-Buchet-2.jpg  Serrurier-Buchet-3.jpg Photo de gauche : profil droit avec la soupape automatique d'admission en symétrie avec la bougie. En bas, à droite, la collerette de la pipe d'admission - Photo de droite : profil gauche et pompe à huile dite "coup de poing" avec niveau visible. La sortie d'échappement recevait une canalisation terminée par un silencieux fixé sur le tube contenant l'arbre d'hélice (voir 1ère photo en noir/blanc). 

Serrurier-Buchet-4.jpgLe robuste "berceau" permettant de manœuvrer dans le plan horizontal ou vertical.

Serrurier-Buchet-5.jpgL'ensemble tel qu'il apparaissait à son "pilote" (allumage ici absent). La "barre" de direction recevait la pile d'allumage et le réservoir de carburant (voir 1ère photo en noir/blanc). Elle se boulonnait sur la petite plate-forme du premier plan. Le court levier en bas à droite devait servir à bloquer l'appareil en position "cruise control"...

 

En inscrivant votre e-mail dans la case "newsletter" en bas de colonne à droite de cette page vous serez prévenu par e-mail dès qu'un nouvel article sera mis en ligne : c'est entièrement GRATUIT !

Partager cet article

Repost 0
Published by zhumoriste
commenter cet article

commentaires

scalet 22/02/2013 11:41

En complément de ta description: ce que tu indiques comme étant la pompe à huile est en fait la pompe à eau à piston actionnée par une came derrière le pignon conique en sortie moteur. En fait la
lubrification se faisait simplement par gravité le réservoir essence/huile étant en charge, le réglage se faisant par la vis pointeau à viseur qui n'est pas une pompe coup de poing. L'eau entrait
dans la culasse par le tube avec banjo qui se raccorde parfaitement à l'orifice de cette dernière, la sortie se trouvant sur le dessus de la culasse à côté de la soupape d'échappement (il reste un
bout de tube sur le raccord.
Le trou carré sur le pignon conique en sortie moteur semble indiquer une transmission directe à l'arbre d'hélice, mais alors à quoi pouvait bien servir le renvoi d'angle et le bout d'arbre qui en
sort? Sûrement pas au démarrage de l'engin puisque la présence d'une dent de loup côté distribution permet de dire que la mise en marche se faisait par là. Mais il me vient un doute: oublions le
trou carré et ce que j'en ai déduit; ne s'agirait-il pas d'un inverseur de marche? Le petit verrou qui contrôle le déplacement latéral du pignon conique peut le laisser penser, mais alors comment
se faisait la marche avant et pourquoi son arbre dépasse-t-il autant? Il manque quelque chose.
suite au prochain numéro!

Prevost 19/04/2016 13:53

Bonjour

J'ai un Motogodille 1906 ?

Mon père avait aidé mr Morinniére, dernier propriétaire de Motogodille, sur une péniche à Saint Cloud (92) et il reste encore quelques pièces chez mon père, décédé récemment et qu'il faut que je débarrasse.

Merci de votre réponse

daniel.prevost@yahoo.fr

zhumoriste 24/02/2013 16:59



Voir le nouvel article : zéro en mécanique marine !



Présentation

  • : Z'humeurs & Rumeurs
  •      Z'humeurs & Rumeurs
  • : La moto et ses (larges) à-côtés
  • Contact

N'oubliez pas que...

... en inscrivant votre e-mail dans la case ci-dessous, vous serez prévenu instantanément par un message dans votre boîte de la parution d'un nouvel article. 

Recherche

Archives

Pages

Liens