Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 18:31

La question m'a été posée par un certain "Miduro" qui me croit bien placé pour y répondre. En effet, il me soupçonne d'avoir "cambriolé" les archives de l'importateur Clément Garreau ! Pure calomnie, non pas que mon honnêteté foncière m'aurait empêché de commetre un tel forfait mais tout bêtement parce que l'occasion ne m'en a jamais été fournie... Tout mon savoir tient donc en quelques photos chinées aux Puces ou chez des brocanteurs ainsi que plus récemment sur eBay et autres mauvais lieux.

*

L'idée de départ était de ne parler que des machines d'après-guerre, répertoriées (a priori) comme ayant été vendues sous le règne de Clément Garreau Imperator. Mais il était impossible de résister au cadeau "bonux", représenté par cette photo  d'une H.R.D. "Serie A Rapide" française immatriculée RM 1 dans la Seine, soit entre octobre et décembre 1938 ! D'après les diverses sources disponibles (presse et livres), il y aurait eu 79 exemplaires de 1000 Serie A fabriqués entre 1936 et 1939. Autant dire que celle-ci était d'une extrême rareté dans le paysage motocycliste hexagonale (ailleurs aussi, sans doute). La plaque fixée à la fourche est celle du "Sporting Moto Club Parisien" et c'est à peu près tout ce qu'on sait de cette machine avec une mention manuscrite au dos : "Mai 1940". Cependant, le personnage à gauche apparaît à plusieurs reprises dans Moto Revue, signataire de photos du genre "touristique" ainsi légendées : "De passage sur le port de Nice, M. X.... nous envoie ce souvenir de vacances". Et chaque fois il est photographié à côté d'une moto de marque différente. Ne pourrait-il pas s'agir alors d'un reporter de la revue, ou du moins d'un proche de la rédaction ?  

HRD-Vincent-1000-A-Francaise-COPY.jpgOn a beaucoup exagéré le bruit effrayant des échappements des Vincent, étouffés par un seul silencieux. Preuve qu'il s'agit d'une pure médisance car malgré ses 45 chevaux, il fallait à cette 1000... 

HRD-Vincent-1000-A-Francaise-cadree-COPY.jpg... un gros avertisseur à dépression, en plus d'un électrique (6 volts...) pour s'ouvrir les routes à la fin des années 30 ! On pardonnera la mauvaise qualité de cette photo qui, de plus, est de petit format 6 x 8.

Vincent-Garreau-1.jpgPas de présentation tape-à-l'œil chez Garreau (moustache) qui, en compagnie de Gustave Lefèvre, expose trois 1000 qui sont encore des H.R.D. La première est une Rapide immatriculée YD donc déjà vendue (?) en Seine-et-Oise. C'est une plaque avec un numéro de 1949, juste après que l'importation lui ait été confirmée (voir article Zhumoriste du 11/02/2014). Les carters noirs de la machine du milieu révèlent une Black Shadow en immatriculation "garage" soit WWO. Tout en haut, trône une autre Rapide (Photo © Archives F.-M. Dumas - www.moto-collection.org)    

Vincent-1948-COPY.jpgToujours siglée H.R.D., une Rapide parisienne "avec son RQ" (plaisanterie de l'époque, laissez tomber). Elle est donc de mai 1948 et il se pourrait donc qu'elle ne soit pas passée par Garreau ? Dans les années 30, on trouvait des H.R.D. chez Lionel Detkereff (21, rue du Mont-Thabor, Paris 1er), mais la période de l'après-guerre est beaucoup plus confuse concernant la vente des machines anglaises. Il y avait si peu de  matériel neuf (sévère contingentement des devises) qu'on ne faisait pas beaucoup de différence entre les notions de distributeur, agent, représentant, concessionnaire, etc. 

Vincent-Bao-Dai-detouree308.jpgEnfin un pedigree connu, du moins en partie. Il s'agit, nous dit Moto Revue qui publia ce document en 1949, de l'attelage Simard-1000 H.R.D. Rapide de Sa Majesté Bao Daï, empereur d'Annam. Il est présenté ici par le président de la Ligue Motocycliste de Provence et du Moto Club de Cannes, ville de villégiature de l'empereur avec sa famille.

Cornet-1951252.jpgMarcel Cornet, futur président du M.C. d'Auvergne dans ses œuvres lors du Circuit des Salins 1951. Sans passager remplacé par un lest, au guidon de sa 1000 (Black Shadow ou Rapide ?), il devance Jacques Drion (Norton) et Roger Sceaux (BMW), qui gagnera, dans cette épreuve ouverte sans limitation de cylindrée. Le photographe est à une place de choix... (Source : "La Moto en Auvergne", édité par le M.C. d'Auvergne - 2001).

Vincent-1000-record-Meffret.jpgRival de José Meiffret dans la conquête du 200 à l'heure cycliste, le champion Louis Chaillot (à gauche) avait choisi pour sa tentative la Black Shadow appartenant à André Chevallier, figure célèbre du M.C. Dauphinois. Tentative qui n'eut pas lieu, suite au décès brutal d'André Chevallier. 

Vincent-Pichon-Parat-89250-COPY.jpgLa Black Shadow "20 Y 89" fut une machine longtemps connue dans la région de Sens. Elle le devint un peu plus lorsque MM. Pichon & Parat, deux enfants du pays, signèrent la "carrosserie" du vélo de José Meiffret dans sa tentative de record à Montlhéry en 1951. C'est finalement derrière une Mercédès 300 SL qu'il atteindra son but. Pour plus d'informations sur Pichon & Parat, se reporter à votre ouiquipédia habituel (très intéressant).Vincent Ducloux 76Belle brochette d'anglaises au départ de ce Rallye Aiglon de 1952. Une Triumph en noir et argent, au fond (T 100 ?) puis Triumph encore, sans doute en bleu métallisé (Thunderbird 650 ?) et enfin une H.R.D. produit de divers millésimes avec échappement mégaphone (les jeunes couches disent "tromblon"), suspension de selle double sur éléments télescopiques, etc. Mais Philip Vincent ne disait-il pas : "Aucune Vincent ne ressemble à une autre" ?

Vincent-side-Bol-1953251-COPY.jpgUne Vincent au Bol d'Or, celle de Duprat qui fit les deux tours d'horloge en accumulant 2019,759 km soit à 84,156 de moyenne (6è au classement général). Pas de préparation spéciale apparente sauf un large guidon et un réservoir supplémentaire installé sur celui d'origine de la Black Shadow.

Guicheteau-TIM54-Vincent-HRD.jpgExtraite du site du célèbre Trophée, cette photo représente Guicheteau, concurrent sur une 1000 Rapide. Autres précisions bienvenues, comme pour tous les documents de cet article.

 

Vincent-allemagne-COPY.jpgUne Black Prince ou Black Knight "française", mais sans garantie. D'abord parce que cette photo vient d'Allemagne (inscriptions au dos), ensuite parce que son pare-brise, radicalement réduit, est conforme aux exigences du TÜV. Cet organisme de contrôle technique d'Outre-Rhin ne permettait pas la conduite d'une moto "à travers le pare-brise". C'est ainsi que la Honda Gold Wing carénée était livrée aux Allemands avec un pare-brise d'une hauteur limitée (au moins jusqu'à 1981). Mais la photo est si belle... et le casque a bien l'air d'un Géno métallique !  

Vincent-3-4-FACE---copie-COPY.jpgSur une planche de contact 24 x 36, quelques vues d'un bitza à moteur "que-vous-savez" typique d'une certaine époque. L'environnement ressemble à du Montlhéry dont on voit par ailleurs la piste de béton rapiécé. Une autre photo représente une Kawasaki 3 cylindres de G.P. numéro 59 dotée d'un carénage siglé "Zerchot" et "Fleury" avec des roues à branches. Si ça peut aider...

SANS OUBLIER CEUX QUI N'ONT PAS LAISSÉ D'IMAGE MAIS DES ÉCRITS

Grâce à la lecture des revues spécialisées, on trouve encore quelques traces de propriétaires français de Vincent (ou H.R.D.). Mais ce n'est pas dans les pages rédactionnelles qu'il faut chercher, c'est dans le courrier des lecteurs. Et plus particulièrement dans la rubrique "Ce Qu'ils En Pensent", géniale innovation de Moto Revue qui préfigure les "Que Choisir" et "50 Millions de Consommateurs" d'aujourd'hui. Les forums actuels pourraient tenir ce rôle... s'ils étaient écrit en français comme le sont les  "C.Q.E.P." de nos pères.

Les textes de MM. Dalmier (Toulouse) ou Fourrier (Toulouse, ami du précédent), celui de M. Guerchoux (Malzéville) se lisent avec un rare plaisir tant ils sont précis et imagés. Sévères aussi lorsqu'il le faut. En particulier lorsqu'il est question du freinage "un peu juste" ou d'un joint qui laisse passer l'huile dans l'embrayage. Mais c'est un démontage-nettoyage qui se fait au bord de la route en une vingtaine de minutes ! Plus inquiétant, un moyeu arrière en dural qui se fend en demi-cercle ! (Fourrier).

Cependant ce ne sont pas les qualités du moteur - indiscutables - qui enflamment les polémiques, mais un C.Q.E.P. de 1954. Possesseur d'une Black Shadow, l'Aurillacois Marcel Vidal y déclare avoir fait les 164 kms d'Aurillac à Clermont-Ferrand en 1 heure trois-quarts "avec traversée des agglomérations selon les arrêtés municipaux. Ceci donne je crois une moyenne de 90 à 91 km/h". Grosse émotion du côté de Clermont où le M.C. d'Auvergne, après échange de plusieurs courriers via Moto Revue met Vidal au défi de renouveler sa performance sous contrôle. L'affaire s'éternise au point que Moto Revue annonce qu'il ne publiera plus rien tant que Vidal ne se sera pas exécuté. On n'en saura hélas jamais plus.  

En inscrivant votre adresse mail dans la case "newsletter" en bas de la colonne à droite, vous serez immédiatement informé de la parution d'un nouvel article. C'est absolument gratuit ! 

Partager cet article

Repost 0
Published by zhumoriste
commenter cet article

commentaires

Jeff 11/03/2014 11:23

Bonjour
Il se pourrait bien que ma Vincent fasse partie de celles qui sont en photo ici. En effet, j'ai la 168ème Vincent et j'ai une copie des documents de l'usine qui disent que la mienne a été envoyée
chez Gareau pour un client en 1948. Malheureusement on ne voit pas les numéros de moteur sur les photos. Actuellement cette moto est en Suisse depuis environ 30 ans, elle est équipée d'un cadre
Egli (normal en Suisse) et roule toujours.
Jeff

didier 26/02/2014 22:58

Bonjour monsieur Bourdache,

je m'appelle didier et j'ai d'autre photo (mais pas les négatifs de la Kawasaki 3 cylindres de G.P. numéro 59 dotée d'un carénage siglé "Zerchot" et "Fleury" avec des roues à branches.
Elle fait partie d'un lot qu'un ami a trouvé au vide-grenier de Champagne sur seine (77430).

On y trouve:
- Un side-car BMW sortie avant n° 10 P. Bouquin est inscrit sur le flanc du carénage avec l'autocollant ASM Magny-Cours FFM Nièvre.
- Une Suzuki 2 cylindres 2 temps n° 63, avec l'autocollant ASM Magny-Cours FFM Nièvre.
- Une Honda 750 four MK1 n°18 qui semble d'origine à l'exception d'un ensemble selle réservoir en poly.
- Une Yamaha TD2 ou TD3 avec le frein à tambours à l'avant n°15, FLEURY est inscrit sur le flanc du carénage, un jeune homme en combinaison noire travail sur la roue arrière.
- Une Kawasaki Zerchot n°19 écurie FLEURY inscrit sur le flanc, jantes à 6 branches, derrière elle une Renault estafette.
- La Honda 750 four d'un visiteur avec une tête de fourche. A l'arrière plan la Kawasaki n°19 et "son" estafette.
- Une MV Augusta à cardan (750?) 4 cylindres semi caréné avec un ensemble poly et ses 4 pots d'échappements, moto d'un visiteur.
- Une Kawasaki mark 3 comme neuve immatriculé W75.
- Une Honda 750 four, gros plan sur le moteur, ses carburateurs à câbles et une sacoche sur le réservoir.
- Une CZ en piste, n°77 équipé pour l'endurance !
- Une Suzuki standard d'un visiteur, 250 ou 350. En arrière plan l'autodrome bien visible.
- Une Moto-Guzzi n° 19 en piste, semi caréné avec phares supplémentaires.
- Une Harley Davidson 750 latéral avec ce qui ressemble un réservoir d'huile nervuré de belle facture derrière ses 2 cylindres, elle est équipé comme une moto d'endurance, mais c'est la moto d'un
visiteur, avec en arrière plan une Triumph et pas mal de "rockeur" l'entoure.
- Une Honda 750 four semi-caréné n°32 en piste, double disque mais impossible de lire le flan du carénage, photo trop floue.
- Une PLT en gros plan, n°37 avec un superbe cadre et un réservoir poly avec niveau visible.
- La BMW d'un visiteur avec son gros réservoir optionnel, sa selle bi-place, protége phare, protége cylindre et porte bagage, phares additionnels, klaxon a dépression et flûte pour le bruit. photo
prise au pied de la tour à Montlhery
- Une CORKI n° 42, caréné avec Jean Robo comme pub, elle est sur un porte moto tiré par une 404 devant ce qui semble être le ligne des stands de Montlhéry.
- Une Yamaha TD2 ou TD3 n° 70, écurie Murit Moto-revue, pub pour GECEL et FINA. Photo devant les stands à Montlhéry.

Je précise:
aucune de ces photos ne sont de moi, je n'ai aucun droit dessus, il s'agit de tirage papier noir et blanc, je les ai scanner et je peu vous les expédier à l'adresse mail que vous m'indiquerez si
cela peu vous être utile.
Au plaisir de vous lire peut être, didier.

zhumoriste 28/02/2014 10:55



On doit pouvoir situer l'épreuve avec tous ces éléments soit de quoi faire un article ici, mais... mais... Lorsque vous proposez un doc, merci de donner également un mail où vous joindre. En
effet, le commentaire que vous envoyez est assorti de la mention "noreply@...etc", donc impossible de répondre par ce canal. Il en est de même avec le "contact" en bas de page. En résumé : un
email si vous voulez une réponse personnelle...



fredo 26/02/2014 15:45

ce vélo de record que vous présentez , il me semble l'avoir vu dans les magasins IVARS sur l'avenue de la grande armée, en 1967 lors d'approvisionnement pour mon grand père, alors agent de la
marque

zhumoriste 27/02/2014 11:54



Il est tout à fait probable que le vélo de Louis Chaillot ait été exposé dans les vitrines des magasins qui vendaient la même marque. À l'époque, l'avenue de la Grande-Armée était le quartier des
motocistes et vélocistes qui débordaient jusqu'à Levallois. La monstruosité du pédalier de la machine de Chaillot avait de quoi frapper les imaginations. Vous en fournissez la preuve vous-même !



Gigi Balesdent 26/02/2014 12:50

Formidable !!! Un vrai bonheur de vous lire .
Je possède un guéridon qui pourrait peut-être nous en dire plus sur l'affaire Vidal [lol]

zhumoriste 27/02/2014 11:56



Esprit de Vidal, es-tu là ? Si oui, frappe en 4 temps et tu peux envoyer un commentaire, on publiera !



Arvella 26/02/2014 09:12

... La rubrique "Ce Qu'ils En Pensent", géniale innovation de Moto Revue qui préfigure les "Que Choisir" et "50 Millions de Consommateurs" d'aujourd'hui.
Les forums actuels pourraient tenir ce rôle... s'ils étaient écrit en français comme le sont les "C.Q.E.P." de nos pères....

Très juste ! ... mais ... les modestes 3500 km/an de moyenne ( souvent des trajets courts) ne favorisent guère l'exercice.

Arv'

zhumoriste 26/02/2014 11:38



Bien sûr, mais ça aurait peut-être permis de savoir à l'amateur éventuel avant achat que telle roue avant à branches risquait de s'effondrer dans un nid de poule et ça pouvait arriver bien avant
3500 km (rappel de ces roues fut fait sous garantie). Sauf qu'un motoriste indélicat - expérience vécue - pouvait empocher les frais de l'opération remboursés par l'importateur et ne pas
effectuer le changement de roue... C'est une histoire qui date, mais il doit bien y avoir des exemples d'aujourd'hui. De la même marque (tiens, tiens) j'ai eu une 750 à la tenue de route
aléatoire et dont le bras oscillant fut rallongé de quelques cms au bout d'une ou deux années...



Présentation

  • : Z'humeurs & Rumeurs
  •      Z'humeurs & Rumeurs
  • : La moto et ses (larges) à-côtés
  • Contact

N'oubliez pas que...

... en inscrivant votre e-mail dans la case ci-dessous, vous serez prévenu instantanément par un message dans votre boîte de la parution d'un nouvel article. 

Recherche

Archives

Pages

Liens