Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Zhumeurs (presque légères) de juillet

DONALD TRUMP PRÉSIDENT GRIBOUILLE (*)

 Harley-Davidson a indiqué dans un document présenté récemment que les droits prévus par les Européens se traduiraient par une hausse de 2.200 dollars (1.900 euros) en moyenne par moto exportée depuis les Etats-Unis vers l'Union européenne. Dans la foulée, la firme a annoncé que son établissement en Thaïlande est destiné à produire des machines qui seront vendues partout dans le monde (surtout dans le sud-est asiatique et la Chine) mais pas aux États-Unis.

    (*) Note aux jeunes couches : Gribouille est un personnage de la Comtesse de Ségur qui se jette à l'eau pour protéger son costume de la pluie

M'est avis que c'est pas demain qu'une demoiselle thaïlandaise va abandonner son scooter pour rouler en Harley. Il faudrait déjà qu'elle dise adieu à ses chaussures...

Une telle installation de H-D près de Bangkok (ci-dessus) ne s'est pas faite en un jour et tout se serait passé en douceur si un président énervé n'avait pas mis le feu aux poudres...

"Le but n'est absolument pas de faire perdre des emplois aux États-Unis", selon Marc D. McAllister, directeur général des ventes internationales de Harley-Davidson basé à Singapour. Ce qui n'a guère convaincu le président du Syndicat des Métallos, Leo W. Gerard : " Pourquoi ne pouvons-nous pas les construire (les Harley) aux États-Unis et les exporter ?".

Même réaction du côté de Robert Martinez Jr, président de l'Union des Travailleurs Américains (USW) : "Harley-Davidson a été le joyau de la production américaine, c'est une marque emblématique qui représente le véritable esprit américain. Cette délocalisation de la production est comme une gifle infligée aux travailleurs américains et aux centaines de milliers de motards qui roulent Harley dans le pays".

Bien qu'indirectes, ces déclarations mettent évidemment en cause la décision, bien connue désormais, de Donald Trump concernant les taxes sur les importations d''acier et d'aluminium (en attendant les voitures allemandes ?). Le peroxydé de la Maison Blanche essaye maintenant de s'en tirer par des tweets incendiaires contre Harley qu'il chérissait tant avant son élection. 

Trump à du mal à convaincre, même aux États-Unis !

Dessin de R. Hands (Wisconsin State Journal)

Sur le T shirt : "J'ai commencé une guerre commerciale et tout ce que j'ai récolté, c'est des p... de taxes" (Dessin par Brian Adcock).

Dessin de R. J. Matson

Dessin par Dave Grandlund (Layoffs = licenciements)

Dessin de Sack dans le Star Tribune

- Pourquoi, tout d'un coup, Trump déteste le Wisconsin ? ? On a VOTÉ pour lui ! !  (Milwaukee, berceau de Harley est dans le Wisconsin)

(Tous ces dessins et des dizaines d'autres du même genre ont été publiés dans la presse américaine)

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Trump ne connaît pas le dicton:
"A con, con et demi!"
Harley a même une usine à Gorgaon en Inde.
A trump en argot anglais, c'est un pet...
Répondre